Menu
coro

Cardiologie


cicat e bukura dhe natyrale Le CHB a mis en place l'unité de coronarographie en février 2016.
Deux mois après son démarrage, 100 coronarographies avaient déjà été effectuées.
Actuellement, l'unité est sur un rythme de 500 à 600 coronarographies par an.

A quoi sert la coronarographie?

La coronarographie est une technique d’imagerie médicale par injection d’un produit de contraste iodé qui permet de visualiser les artères coronaires et d’en détecter les anomalies. Dans une deuxième phase, le praticien, après avoir détecté, par exemple un rétrécissement sur une artère coronaire, provoque une dilatation de l’artère coronaire à cet endroit, et très souvent pour maintenir l’artère « ouverte » place, par la même voie d’accès que pour la coronarographie, un stent ou ressort. Cette pose du stent se fait souvent lors de la même intervention que la coronarographie en cas d’urgence.

L'apport de la coronarographie au CHB

La nouvelle unité de Coronarographie apporte un bien-être curatif incontestable en cas d’accidents cardio-vasculaires: infarctus du myocarde ou « crise cardiaque », menaces d’infarctus du myocarde ou angor instable, angor stable (souffrance coronaire chronique). Avant, les patients étaient redirigés vers d'autres établissements. Nous sommes maintenant dans une prise en charge beaucoup plus rapide en cas d'urgence.
Mais au-delà des urgences (environ 400 par an), l’objectif est de prendre les patients au début de leur souffrance avant qu’ils aient fait un infarctus du myocarde, car alors, malgré le très beau bénéfice de l’angioplastie, il peut y avoir une séquelle de l’infarctus.

Prévenir l’infarctus du myocarde

Les facteurs de risque sont connus : le diabète, l’hypertension, l’hérédité, le cholestérol, le tabac, etc. La prévention se fait grâce aux médecins généralistes qui orientent, si nécessaire, un patient vers un cardiologue pour dépister une maladie coronaire. Le cas le plus connu est celui d’un rétrécissement dans une artère coronaire. Pourtant Le plus souvent, l’infarctus est provoqué par une petite plaque dans une artère qui, pour une raison X, se déstabilise, se fissure et se rompt, provoquant un caillot qui réduit brutalement le débit sanguin. Quand une personne commence à ressentir une douleur oppressante dans la poitrine, elle doit appeler tout de suite le 15 pour être rapidement prise en charge.

Un environnement médical fort

Pour la cardiologie interventionnelle, il est très important de disposer d’un environnement médical fort et c’est le cas à l’Hôpital de Beauvais avec l'installation de la salle de Coronarographie au sein du bloc opératoire en lien direct avec la Réanimation.

L'équipe médicale

Pr Laurent LEBORGNE (CHU d'Amiens)
Dr Anne LUYCX BORE - Médecin coordinateur de l'Unité de Coronarographie
Dr Geneviève JARRY
Dr Alexandre FOURNIER
Dr Anfani MIRODE
Dr Dan RUSINARU
Dr Fawzi TROJETTE

REMARQUE : Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

En poursuivant la navigation, vous êtes d'accord.

J'ai compris